Deux chemins de longueurs inégales mènent à Wharariki Beach. Nous choisissons le plus long, car ici la nature a toujours quelque chose à vous offrir ou de quoi vous surprendre. Nous gravissons de petits vallons dans lesquels des moutons paissent tranquillement. Nous essayons de les approcher, mais rien n’y fait : les bestiaux sont extrêmement craintifs. Pas grave. Les clichés réalisés nous satisfont amplement. La vue est imprenable, tout comme la veille d’ailleurs lorsque nous arpentions les sentiers de Cape Farewell, le point le plus au Nord de l’île du sud, nous permettant de dominer la mer du haut des falaises.

Après 1 heure de marche, nous pénétrons dans une végétation tropicale plus dense avant de soudainement déboucher sur une plage de sable fin extraordinaire. Au loin, une immense arche rocheuse se dresse dans la mer de Tasman. D’autres monolithes sont disposés çà et là, créant des points de vue improbables. Les dunes derrière nous abritent différentes grottes que je m’empresse d’explorer comme un môme !

Nous nous émerveillons de cette beauté et prolongeons notre promenade le long de la mer. Le vent fait danser le sable qui tourbillonne et dessine de longues traînées telles de la fumée.

Nous arrivons enfin au bout de la plage, juste heureux de ce que nous avons vu. Soudain, au détour d’un rocher nous tombons nez-à-nez avec 5 bébés phoques qui s’ébattent dans une piscine naturelle créée par la mer, sous les yeux des parents vigilants. Les petits sautent les uns au-dessus des autres, plongent et placent de vives accélérations. Le spectacle est grandiose et émouvant. Quelle chance !

Le retour s’effectue par des dunes de sables immenses dans lesquelles les filles s’empressent de courir et de se rouler.

Nous reprenons ensuite la route à destination de Havelock, un village situé sur la côte, à l’entrée des Sounds du Nord de l’île. Nous retiendrons ici notre dîner au « Mussel Pot« , un restaurant de moules où nous avons dégusté un plateau pour deux avec de multiples préparations : marinées, fumées, en beignet, en sauce, classiques… Un délice !

Laisser un commentaire