Journée off aujourd’hui. C’est dimanche. Nous sommes arrivés hier soir à Moeraki Boulders où nous avons rencontré une autre famille qui voyage autour du monde. Comme le courant est bien passé, nous nous sommes offerts un extra jusqu’à 3h du matin à parler de nos aventures respectives ! Bref dur dur au petit matin de reprendre la route et de tenir notre programme. Du coup nous choisissons de rester là une journée de plus pour prendre le temps de découvrir la région et nous reposer.

C’est vers 17h que nous partons vers notre première excursion, à la rencontre des pingouins aux yeux jaunes et des phoques qui ont élu domicile ici. Le site d’observation est une réserve naturelle tenue par des bénévoles aux alentours du phare de Moeraki. Après une courte marche, nous découvrons les premiers spécimens qui se trouvent légèrement en contrebas. Nous retenons notre souffle et ne pouvons cacher notre émotion. Une grande quiétude règne ici.

Les phoques sont allongés çà et là sur le sable ou sur les rochers. Les pingouins se tiennent debout en position immobile. Seuls les cris et les vas et vient des mouettes viennent perturber le calme environnant. Mais une fois de plus, tout est en harmonie : le ciel, la mer, la faune et la flore.

Nous poursuivons notre chemin et tombons nez à nez avec un gros phoque qui profite d’un bain de soleil en décrivant des rouleaux sur lui-même. Incroyable. Nous nous tenons à 5 m du mammifère, nullement perturbé par notre venue. Puis un peu plus loin, nous apercevons un pingouin qui sort de l’eau, la démarche brinquebalante. Cela me rappelle ces jouets pour bébé qui ont un fond légèrement arrondi et qui se balancent de droite à gauche. Les spécimens que nous voyons revêtent un léger duvet qui leur donne un air assez ingrat. Certains s’entraident avec leurs becs pour se débarrasser de ce plumage disgracieux. La scène est vraiment craquante. Nous aurions pu rester des heures et des heures à observer ce petit monde.

Nous quittions finalement les lieux vers 19h pour nous rendre sur une plage à quelques kilomètres de là sur laquelle se trouvent les fameux Moeraki Boulders, des formations rocheuses apparues il y a quelques 55 millions d’années. La légende raconte qu’un bateau s’est échoué ici et que les hommes se sont transformés en pierre. La texture des boules ressemble à des œufs de cent an, tout craquelés. Une ambiance mystérieuse se dégage du site… On ne peut s’empêcher de se demander comment ces billes géantes se sont formées et pourquoi ici ?

 

1 commentaire

  • Papylours

    Voilà il me faut lancer un avis de recherche, ma famille virtuelle 4ontheroad a été dévorée par une pierre bizare.

    Bravo Greg, très belles photos & beau montage, j’aime aussi le texte.
    Merci pour le partage, c’est pour moi un immense plaisir de vous suivre.
    Très cordialement. Papylours

    Répondre

Laisser un commentaire