Un arc en ciel sur la crête de la montagne en guise de réveil ! Nous avions déjà pu contempler cela hier soir en arrivant… Décidément la nature n’a de cesse de nous surprendre.

Aujourd’hui, nous partons pour une petite randonnée de 3h afin de rejoindre le glacier au pied du Mont Cook, le plus haut sommet de Nouvelle-Zélande qui culmine à 3754m… Pas très haut me direz-vous ! Et pourtant le paysage est impressionnant et semble avoir été créé pour des géants. Naturellement on se sent tout petits au milieu de cette vallée profonde que surplombent des sommets couverts de neiges éternelles et de glaciers millénaires. Des lacs blancs d’aspect laiteux se sont formés ici et là. Pas étonnant que le Parc National Aōraki/Cook soit classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Dans un autre registre, il s’agit du col de montagne infranchissable dans le « Seigneur des Anneaux » en raison d’une tempête de neige déclenchée par le sorcier Saroumane. Quelques 200 aventuriers des temps modernes ont perdu la vie dans ces montagnes au cours des 20ème et 21ème siècles. Une stèle de pierre a d’ailleurs été érigée à leur mémoire.

Bref, revenons à nos moutons. Nous avons choisi de faire le Hooker Valley Track aujourd’hui, de faible dénivelé. La végétation est magnifique et ce sont quelques 200 espèces végétales qui sont représentées, dont certaines endémiques.

La balade nous réserve également sont lot d’aventure avec le passage de 3 ponts suspendus pour franchir les torrents formés par la fonte des glaciers. Ça balance gentiment le temps de la traversée et le courant en-dessous est très puissant.

Enfin, nous arrivons au lac Hook, au pied du glacier. Pas d’icebergs aujourd’hui. Pas de chamois, ni de Kea (le seul perroquet de montagne au monde) non plus. Pour une autre fois sans doute. De toute façon nos yeux ne pouvaient recevoir autant de belles choses en une seule journée !

Nous repartons vers 13h alors que le ciel se charge et que bientôt le brouillard a envahi la vallée. Sur la route nous faisons une halte aux Clay Cliffs, des formations d’argiles impressionnantes qui se dressent à plusieurs dizaines de mètres de haut. Les monolithes de roche jaune ont été ciselés par le temps. Nous nous aventurons au milieu pour découvrir ce spectacle, peu rassurés tout de même : l’ensemble paraît très friable, en témoignent les nombreux éboulements ici et là… Mais aucune sécurisation du site. Bref, cette visite en poche, nous mettons le cap vers Moeraki Boulders, une ville connue pour des formations géologiques en forme d’œufs échouées sur la plage…

Nous avons fait : la randonnée du Hooker Valley (3h). Simple d’accès, sentier très bien balisé, faible dénivelé. Par contre, comme partout ici, attention au vent qui bastonne. Ne pas oublier non plus que nous sommes en montagne et que le temps peut changer très vite et transformer votre belle balade en véritable cauchemar. Nous en avons fait l’expérience une fois au Japon. Nous avons croisé beaucoup de gens non équipés, en sandalettes, voire carrément nus pieds !

 

1 commentaire

  • loisel lydie

    merci pour ces instants de reves qui me permettent de fuir une realité bien morose ici. J’espere que votre voyage se passe bien malgré sans doute quelques contre temps et imprevus… c’est ce qui fait aussi la beauté d’un tel voyage, biz à vous tous

    Répondre

Laisser un commentaire